Anatomie d’un article web SEO friendly

Anatomie d’un article web SEO friendly
⏱ Temps de lecture : 5 minutes

Je crois qu’il n’y a pas plus rageant que de passer des heures a créer son site internet, et de ne recevoir pas ou très peu de visite. D’autant plus quand le-dit site est destiné à attirer des prospects.
Monter les marches des pages de résultats de recherches de notre cher ami Google est une chose qui ne s’improvise pas. Avoir un site bien référencé demande que l’on prête attention à certains points.
Mais rassures-toi, optimiser le SEO de tes articles n’est pas aussi complexe qu’il y parait. À partir du moment où tu utilises la bonne structure/trame  et que tu fais preuve d’un peu de patience 😉

👉 Il faut compter plusieurs mois pour qu’un travail fait en SEO soit visible dans les résultats de recherche.

Avant toute chose, il faut que tu gardes en tête que le plus important, est de proposer un contenu pertinent qui apporte une réelle valeur ajoutée à tes lecteurs·trices.
En effet, dans l’objectif de proposer du contenu de qualité dans ses résultats de recherche. Google pénalisera en 1er les articles qui sont juste bardé de mots clef et n’apportent rien à l’internaute.
Lorsque tu prépares un sujet, avant de penser référencement, pense utilisateur. C’est-à-dire aux personnes qui vont consulter ton contenu.

🤔 « Est-ce que ce que j’écris est suffisamment bien détaillée ? » ,
🤔 « Est-ce que cela répond à une question que se pose ma cible? ».

Si tu veux que tes visiteurs lisent jusqu’au bout ce que tu écrits, assures toi de leur proposer un article de qualité. Car dans le cas contraire, tes lecteurs vont repartir rapidement et tout ce que tu risques d’y gagner, c’est un taux de rebond élevé (le taux de rebond c’est le pourcentage de visiteurs qui atterrissent sur ton site, et n’y restent pas. C’est un indicateur de mauvaise qualité pour Google).

Maintenant que tu as bien ça en tête. Voici les différents points auxquels tu devras prêter une attention toute particulière pour optimiser le référencent naturel de ton site :

Prend en compte que notre façon de lire sur le web est différente que sur papier ; et que l’on a tendance à se fatiguer plus vite. Avant de décider de lire un article, notre œil aura tendance à scanner la page. Et si l’intérêt est suffisant, à ce moment là seulement, ton visiteur prendra le temps de lire ton article.

Donc, lorsque tu écris, pense à mettre les phrases importantes en gras pour faciliter la lecture « en diagonale » et également, de mettre le plus important dès le début ! Aère également ton texte en faisant des phrases et paragraphes courts, et en utilisant le système de liste et/ou en ajoutant des images.

La structure de ton texte

En gros, ton texte se compose de cette façon :

✔︎ Le titre H1 de ta page : En plus de devoir contenir ton mot clef, c’est également une partie à écrire avec soin. Car c’est en fonction de ton titre que l’internaute va décider ou non de cliquer et de visiter ton article.
✔︎ Le chapô : qui est le premier paragraphe de ton texte. C’est également là que tout ce joue, c’est ici que tu dois capter d’une part l’intérêt de ton lecteur avec une ce que j’appelle une introduction-conclusion. C’est dans le chapô que tu dois donner les informations importantes qu’est venu chercher ton lecteur (ou lui faire comprendre clairement ce qu’il va trouver dans la suite de sa lecture). Et pour ce qui est du référencement, c’est dans les 100 premiers mots qu’il faut penser à inclure le mot clef sur lequel tu as choisi de te placer.
✔︎ Les sous-titres H2, H3 etc
✔︎ Les différents paragraphes de ton texte, avec à l’intérieur, des mots en gras. Qui d’une part, aident à la lecture de ton visiteur, mais également qui mettent en avant les mots importants pour ton référencement. Tu n’es pas obligé de mettre toujours le même mot clef en gras, le bot de Google sait à présent comprendre les synonymes.

Anatomie d'une page d'article web seo friendly

Le contenu :

✔︎ Les mots en gras : je t’en ai déjà parlé plus haut, les mots en gras ont une double utilisation, faciliter la lecture et signifier à Google les mots importants pour ton référencement.
✔︎ Le maillage interne & externe : Ce sont les liens qui pointent vers d’autres pages & articles de ton site. Il y a également un double intérêt au maillage interne, le premier et de garder ton lecteur plus longtemps sur ton site, en lui faisant découvrir d’autres de tes articles. Cela lui montre que tu connais ton sujet, et qu’il peut te faire confiance et travailler avec toi. Le second est bien entendu pour ton référencement ! Il permet au robot de Google de voyager plus aisément sur ton site. Ça lui montre aussi que les internautes restent longtemps sur ton site, c’est un signe de qualité, et donc tu gagnes des points pour monter les pages des résultats de recherche.
✔︎ Les images : Les images servent aussi ton référencement. À la place du « img234.jpg » et avant de les télécharger sur ton site, nomme les correctement. Si par exemple, c’est une photo d’un fromage, appelle la « fromage.jpg ». Une fois téléchargé sur ton site, penses à nommer ton image également dans le champ « texte alternatif » ou balise ALT. Le texte alternatif sert à l’audio description des tes images pour les personnes malvoyantes. C’est également l’endroit idéal pour y glisser ton mot clef.

Pour conclure, je te dirais qu’au-delà d’un article bien agencé et avec les bonnes balises au bon endroit.

👉 Pense avant tout, à ce que cet article va apporter à tes lecteurs·trices.

La qualité est primordiale. D’une part, pour montrer que tu sais de quoi tu parles. Et d’autre part, parce que ce que Google souhaite proposer aux internautes dans ses résultats de recherche, c’est des contenus pertinents !

Les mots d’ordre d’un bon article SEO friendly sont :

    • qualité,confort de lecture,
    • mot clef soigneusement choisis,
    • et balises bien placés 😉

Travaillons ensemble !

Tu as du mal à intégrer la méthode, et tu souhaites être accompagné·e. ?
Contacte-moi pour qu'on travaille dessus ensemble 👩‍💻

C'est parti !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

huit − cinq =

Merci !

Nos rédacteurs sont prévenus.